10/21/2015

VLOG - Musée de la médecine + Vidéo



Avent d’aller plus loin dans cet article je tiens à vous dire qu’il y a des choses plutôt glauques qui peuvent heurter la sensibilité de certaines personnes, donc je vais commencer doucement et je mettrais un avertissement au moment où cela se corse. Comme ceci :


Apres pour ce qui concerne les photos et les choses présentés cela se passe au 18ieme siècle donc la médecine est en recherche constante et ils ont donc besoin d’étudier le corps humain grâce à différents procédés tel que la conservation dans le formol, la dissection, l’écorchage, la représentation dans la cire …

Donc cela peut paraître barbare mais voilà c’est une réalité qui nous a fait avancer jusqu'à aujourd’hui et nos méthode actuelles de médecine. Je reparlerais des conditions de travail sous les photos. Donc voilà pour mes petits avertissements.

Donc nous avons commencés par nous promener dans l’ancien hôpital qui est coller à l’école de médecine.

Cet hôpital est maintenant abandonner et nous nous sommes faufilés dans tous les petits recoins, et nous avons découvert des pièces magnifique qui ont été reprises par la nature.


















Tout d’abord nous commençons par visiter la bibliothèque qui comporte plus du 10000 ouvrages dont des originaux tel que l’encyclopédie de Diderot et D’Alembert. On peut consulter les ouvrages sur rendez-vous, les trois quarts sont consacrés à la médecine mais aussi beaucoup d’autres sujets sont traités.

Puis nous sommes passés au laboratoire



Ceci est un masque de tête de chien.


Voici un mouton à deux têtes empaillées, il étudiez aussi les déformation animales et humaines.

A l’époque les étudiants en médecine et médecins conservais des organes et membres voire même des humains entiers dans du formol pour les étudier par la suite. Voici une jolie main qui a 200 ans et un poisson.
Je ne sais pas trop pourquoi il y a des squelettes d’animaux, pour la recherche aussi surement.
Voici une œuvre unique en France c’est un système nerveux et le système sanguin entier d’époque, et réel. On dit que les études de médecine c’est compliquer mais je ne pense pas aussi compliqués que les recherches d’autrefois. Je me pose la question de ce que notre génération va laisser, parce que avec tous nos trucs jetables et nos photocopies je ne sais pas ce que ça va donner...


Voici des plantes médicinales utilisés à l’époque pour faire des remèdes et des médicaments administrés aux patients.
A l’époque on utilisait la méthode de l’écorchement, donc c’était pour voire les différents nerfs, tissus, etc.

C’est un vrai visage écorché. Mais vous allez me dire où trouvais-il les corps ?

C’était tout simple tout d’abord on ne tuait pas les gens exprès pour les découper et les mettre dans du formol rassurez-vous. A cette époque la mortalité était très forte, ensuite l’hôpital si une personne mourrais sa famille avait trois jours pour venir « racheter » le corps donc souvent personne ne venais et enfin quand les prisonniers mourrais leurs corps appartenais directement à la médecine -donc merci les violeurs, tueurs etc.





Voici une table d’opération -pas confortable …

A l’époque les fausses couches étaient fréquentes du coup les bébés étaient donnés aux médecins afin d’être étudiés. Ces deux bébés n'ont pas vécus une seconde mais sont âgés de plus de 250 ans.


Voici des squelettes de bébé et d’enfants -toujours issus de fausses couches.



Cette vitrine est très intéressante, les médecins de l’époque se sont posés une question à propos des prisonniers. Ils se sont demandés si on pouvait reconnaître un violeur ou bien un tueur grâce à la forme de leurs crane.

Ils ont donc récupérés pleins de prisonniers et les ont regroupés par thèmes -genre des thèmes cools genre les violeurs, les tueurs, les pédophiles et tous autres personnes de bon gout.

Bien sûr ils ont pris des morts et n’ont pas tué exprès des prisonniers pour faire leurs kiff. Ils ont donc moulés leurs tête dans du plâtre et rassemblés leurs cranes pour étudier les formes et en déduire si tous les violeurs avaient la même forme de crane. La question en elle-même n’est pas si stupide mais leurs recherches n’ont abouti à rien.
Aller le meilleur pour la fin, ceci est un kyste de l’ovaire un vrais de vrais. C’est plutôt cool non ? Imaginez ceci dans votre ventre sans anesthésie, sans traitement etc. Sympas ?
En tout cas cette visite a été très intéressante, je peux comprendre que des personnes n’arrivent pas à supporter. Mais voilà il a fallu passer par ces étapes pour arriver à maintenant à guérir du cancer, remplacer des organes



2 commentaires:

  1. Quel article sympathique merci beaucoup de nous avoir fait profiter de ta visite!!
    Je ne trouve pas cela choquant du tout.
    Comme tu le précise il a fallu tâtonner avant d'en arriver a la médecine d’aujourd’hui!!et ce genre de visite est très bien
    pour nous rappeler que nous vivons a présent dans une époque plus confortable!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir ! :)
      Ca remet en question aussi le fait qu'on pert de plus en plus de techniques pour dessiner et réaliser des vraie œuvres d'art destinés a la recherche :/

      Bisous ma belle ! xx

      Supprimer