4/21/2014

INTERVIEW #6 Biche




Biche

1) Que fait tu dans la vie ?
J’ai finis ma licence de comptabilité il y a deux ans et je travaille maintenant en tant que comptable au service international d’un cabinet lyonnais. J’ai pour projet de me lancer à mon compte dans quelque chose de plus artistique comme l’illustration ou la couture… Mais pour le moment rien de bien concret !

2) Que pense tu du tatouage/piercing de nos jours ?
Le tatouage se démocratise de plus en plus grâce (ou à cause) de la mode. Les gens découvrent que le tatouage peut être autre chose qu’une tête de mort ou un papillon en bas du dos et ils commencent même peut être à comprendre sa dimension artistique. Je pense que le tatouage deviendra plus vite commun que le piercing, qui garde une place plus « rebelle » dans la tête des gens.
Personnellement, le tatouage et le piercing sont pour moi une manière d’agrémenter son corps pour le rendre plus personnel. Tout ça en prenant en compte le fait que le tatoueur est un artiste avec lequel on collabore.



3) A quel âge a tu commencer ton premier tatouage, piercing ...
J’ai commencé à mes 18 ans avec mon tragus et une petite écriture en bas du ventre.

 4) Quels ont été les réactions des proches et/ou du travail ?
Ma Mummy à découvert mes premiers tatouages à chaque fois par hasard et je sais que c’est quelque chose qu’elle n’appréciait vraiment pas… maintenant elle me demande conseille pour se faire une mandala dans le dos ! Pour ce qui est du travail, je sais que la plupart n’apprécie pas, mais « sur moi, c’est chouette ».
Je pense que le principal ce n’est pas le tatouage en lui-même, c’est la manière de le porter et de le mettre en valeur.


 
5) Cela vous handicape dans votre vie professionnelle ?
Pour le moment tout va bien : mes collègues ont pris l’habitude et mes clients aussi. Par contre, le jour où je cherche à travailler autre part, je sais que cela pourra me porter préjudice…

6) Combien avez-vous de tattoo/piercing ?
Euh… J’ai fait 11 piercings : tragus, nostril, septum, medusa, anti hélix, 3 lobes stretchés, cou, téton et nombril.
Pour les tatouages j’ai un cerf et un cœur anatomique sur le flanc, un visage de femme dans le dos (par Dino Vallely), mon bras (par Léo Kee-Pa) et quelques autres petits.


7) Plutôt noir ou couleur ?
Je suis plutôt noir : j’ai peur qu’en faisant trop de tatouages couleurs, il n’y ait plus de cohérence entre elles… Mais mon futur sera quand même en couleur ;)

8) Quel a été le piercing et/ou le tatouage qui vous a fait le plus souffrir ?
La douleur a été présente pour la plupart des bod’mod que j’ai faite : je suis un peu douillette… Mais le tatouage sur le dos et le médusa sont vraiment ceux qui me viennent en premier. 

9) Quel est votre pièce préférer ?
Je dirais mon bras : j’ai fait mes tatouages pour marquer des évènements de ma vie, chacun a une signification précise. Mais j’ai décidé de faire mon bras pour moi et non pour me rappeler de quelque chose. Pour le moment je n’ai que le bras gauche mais quand j’aurais le deuxième, ça fera comme des bracelets de super héros ! Des bracelets qui protègent mes mains avec lesquelles je fais tellement de choses.

 

10) Pense tu qu'un tatouage doit avoir forcément une signification ?
Pas forcement, le tatouage peut être totalement esthétique, cela dépend dans quel état d’esprit on se trouve et ce que l’on veut donner comme valeur à nos tatouages. Certains diront que sans significations, on regrette plus facilement. Je pense que les gens qui regrettent n’ont simplement pas assez réfléchis.

11) Que pourrait tu recommander a une personne voulant se faire piercer ou tatouer ?
Demandez conseil mais pas trop : le tatouage et le piercing sont des choses personnelles que seule la personne qui les portent est en droit de choisir. Si vous n’êtes pas sure à 100% de votre coup, attendez, ça ne coute rien et ça évitera de regretter. Ne soyez pas rebuté par la douleur : un tatouage/piercing se mérite et au fond, ce n’est qu’un moment à passer. Et puis… pour tous les « tu te voies à 80ans avec tes tatouages tous vieillis ?! » répondez qu’il n’y a rien de plus stylée qu’une mamie tatouées ;)


12) Une petite anecdote à nous raconter ?
C’est étrange à dire quand on me voit mais je n’aime vraiment pas me faire percer… Alors c’est toujours le parcours du combattant pour aller chez le perceur. Pour mon septum, j’y ai été avec un copain (Tom si tu es là…) qui m’a attendu dans la salle d’attente pleine de monde. Lorsque l’on m’a percé j’ai littéralement hurlé de douleur (je vous l’ai dit : je suis douillette). En sortant : plus personne dans la salle d’attente à part mon pote… Je les avais fait tous fuir ahah

Si tu commences, tu n’en verras pas le bout : tes tatouages ne seront jamais assez nombreux, jamais assez gros ! Du love !
 

 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire