4/19/2014

INTERVIEW #5 Sarah




Sarah, 20 ans, Limoges (87).
1) Que fait tu dans la vie ?
Je suis pour le moment étudiante en médecine, première année à la fac mais je passe également des concours d'entrée dans des écoles d'infirmière. Je n’ai pas vraiment de projet professionnel qui me tient à cœur, car je suis assez curieuse. J'aimerai devenir infirmière, parce que c'est un beau métier. Mais si tout se passe bien, une fois mon diplôme en poche ou même pendant mes études, j'apprendrais l'art du tatouage, pour devenir tatoueuse. Et honnêtement, tatoueuse, ça me branche plus !
 

2) Que pense tu du tatouage/piercing de nos jours ?
De nos jours... Y a des choses qui se sont perdues... Les significations par exemple. Après, on peut même aller jusqu'à penser que c'est un effet de mode. Certes, je pense que certaines personnes font ça pour suivre les autres, parce que c'est dans l'air du temps, mais il y a et il y aura toujours des gens qui sont là pour nous rappeler l'origine des choses.

 

3) A quel âge a tu commencer ton premier tatouage, piercing ...
Oh lo lo comment ça ne me rajeunit pas tout ça !!!! (rires). J'avais 11 ans et demi lorsque j'ai fait faire mon premier piercing ! Eeeeeet ouais ! Y a bientôt 9 ans ! Bon j'avoue, c'était un petit hélix, donc bon ça ne compte pas trop. Mais tout est parti de là. Sinon pour mon premier tattoo, 16 ans et demi, là non plus ça ne me rajeunit pas !


4) Quels ont été les réactions des proches et/ou du travail ?
Bah à l'époque, ça n'a choqué personne, quand j'ai fait mon premier piercing. Maintenant, tout est différent. Mes proches trouvent que c'est "trop". Pour ce qui est du travail, j'ai travaillé au Trésor Public pendant 1 mois, et personne ne m'a jamais rien dit, justement, mon patron trouvait ça plutôt cool et ça lui plaisait. Maintenant je sais que si jamais je deviens infirmière, j'enlèverai les piercings pour l'hygiène, et je cacherai mes tattoos par rapport aux patients.
 



5) Cela vous handicape dans votre vie professionnelle ?
Ma vie professionnelle, aussi inexistante soit elle, non je déconne (rires), faut que je bosse quand même. Oui donc... Bah non, pas du tout. Je n’ai jamais eu de soucis. J'ai travaillé dans un camping, dans une usine, au Trésor Public, et je n’ai jamais eu de soucis. La fois ou je n'ai pas eu le job, c'était parce que je n’avais pas "le profil commercial". Et puis ça se cache, un col rond, des manches longues, un jean et hop : disparus !


6) Combien avez-vous de tattoo/piercing ?
J'ai actuellement... Attends laisse-moi recompter (rires). 18 piercings, et 9 tattoos.



7) Plutôt noir ou couleur ?
Pour le moment plutôt noir, parce que je n'ai pas encore 20 ans et que malgré la crème solaire, le fait que je fasse attention etc etc, j'ai peur que la couleur passe ou change, mais dans mes projets, il y aura de la couleur :)


8) Quel a été le piercing et/ou le tatouage qui vous a fait le plus souffrir ?
Je n’ai jamais eu de modif vraiment très douloureuse. Y a un seul tattoo qui m'a bien piqué par contre. La fesse. Il n’a pas duré longtemps, mais j'ai bien serré les dents ! (rires)



9) Quel est votre pièce  préférer ? 
J'aime absolument toutes mes pièces. Oh là là c'est dur de choisir... Bon, alors on va dire mon poing américain sur l'avant-bras droit. C'est un poing américain où les trous pour glisser les doigts sont en forme de cœur, avec une bannière abimée sur laquelle on lit "Never Give Up" (N'abandonne jamais). Il a été fait en Mars 2013, à Transfert Tatouage (Limoges 87) par Gaël Lollieron. Pour moi il a une forte signification. C'est la représentation d'un combat perpétuel tant physique que moral. Les cœurs lui donnent un coté plus doux, et plus féminin, mais ils représentent aussi l'amour. N'abandonne jamais. Dans tout, tout ce que tu entreprends, vas au bout, que ce soit, un régime, une vie de couple, un changement professionnel, un choix d'étude... Il ne faut jamais abandonner, même si parfois c'est difficile. Il me rappelle tous les matins ce pourquoi je me bats.


10) Pense tu qu'un tatouage doit avoir forcément une signification ?
Oui parce que tu vas le garder à vie, et je ne suis pas sûr que l'on puisse assumer quelque chose de tout simplement esthétique avec l’âge. C'est vrai quoi, on ne va pas se mentir, quand on vieillit, on grossit, on maigrit, la peau se tache toute seule, on est fripé... Et là, bah t'as fait un tribale dans le bas du dos (je n'ai rien contre les tribaux en bas du dos !)... Et puis bah, t'as eu au moins 1 gosse, qui a peut être totalement déformé ton tattoo, t'as vieilli, t'as grossi, t'as maigri, et ton tribal, il ne ressemble plus à rien. Perso, je le vivrais mal. Et puis je suis contre le côté "Oh c'est beau je veux me le faire tatouer" soit parce que "Rhianna à le même" ou "Tout le monde l'a" ou je ne sais quelle autre raison... Et puis même dans les bases de l'art du tatouage, on ne se faisait pas tatouer comme ça parce que c'était esthétique.


11) Que pourrait tu recommander a une personne voulant se faire piercer ou tatouer ?
 Pour le piercing, comme il n'y a rien de définitif, je lui dirais simplement de trouver quelqu'un qui sache faire son travail, et qui respecte l'hygiène. Pour quelqu'un qui veut un tattoo, je ne suis personne pour lui dire quoi que ce soit. Je lui dirais simplement de choisir son tatoueur en fonction du travail qu'il fait et non pas en fonction du prix qu'il prend. Après, si cette personne veut un tattoo simplement parce que c'est esthétique, tant pis / tant mieux pour elle.



12) Une petite anecdote à nous raconter ?
Des anecdotes y en a des tonnes, On rigole toujours avec les tatoueurs... Entre le fait que j'ai parcouru 600km pour rencontrer un tatoueur, qu’un de mes tatoueurs a toujours voulu me tatouer le phallus de Hulk dans le dos... On pourrait en écrire des livres (rires)

 

Je voudrais juste citer les artistes tatoueurs qui ont travaillé sur mon corps et que vous pouvez retrouver sur Facebook. Olivier Jacquement (Créa'Thor Tattoo), Cindy Chaudesaigues, Gaël Lollieron (Transfert tatouage) et Greg (Elwood Tattoo). Et puis un GROS GROS bisous à ma Hillo que j'aime fort <3

 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire